Noël sous covid

Toi aussi, tu as topé le coco ? Nicht Noël et bûche pour toi cette année ? Ne te plains pas, petit bambou, voici une liste (non exhaustive) de ce à quoi tu vas échapper. 

  1. Les traditionnels débats sur l’actualité (présidentiel, féminisme, faut-il manger les vegans) où tout le monde ne cherche à priori qu’une chose : s’engueuler.
  2. Ne pas pouvoir s’endormir sur le ventre tellement tu t’es empiffré, une transformation avérée en madeleine ou culbuto. Seule solution : s’intoxiquer au citrate de bétaïne pour faciliter la digestion.  
  3. Les questions gênantes sur ta vie amoureuse.
    Option célibataire : « on demande au Père Noël de te ramener l’amour cette année ».
    Option en couple : « Pas de Petit Jésus dans la crêche ?».
    Mais vu comment ces personnes galèrent à me faire un cadeau qui me plaise depuis plusieurs années, avons-nous vraiment besoin de nous encombrer de nouveaux arrivants ? 
  4. Devoir faire semblant que le cadeau te botte alors que tu trouves ça ignoble et dire « Fallait pas » car oui, fallait vraiment pas.
    Ah tu n’as pas le ticket de caisse ? Dommage, j’ai peur que le gilet en fausse fourrure rose soit un peu juste au niveau des manches.
  5. Le repas qui dure jusqu’à trois heures du matin alors que tu t’endors de satiété dès 23h.
  6. Les blagues borderline, racistes et misogynes mais où tu te mords la langue huit fois pour éviter que l’autre finisse aux urgences avec une fourchette dans l’oeil et qu’on t’accuse d’avoir gâché l’esprit de Noël.
  7. La traditionnelle bûche de Noël qui ressemble au gâteau du Père Noël est une ordure. Quel est l’intérêt sérieusement ? 
  8. Les gens qui foutent rien et attendent tranquille les pieds sous le sapin qu’on les serve en bons elfes de maison.
  9. Être coincé entre des gens bourrés et des enfants, soit des personnes très bruyantes et mal élevées.
  10. L’obligation d’être sapé comme jamais, même si tu voulais juste rester en jogging
  11. Passer des heures à faire des beaux papiers cadeaux pour qu’en trois secondes, ça ressemble à un bal de piranhas.
  12. Le show-off des parents type « c’est mon gosse qui a le mieux réussi » : tu étais juste venu pour boulotter tranquillement.
  13. Les remarques type « tu te ressers », « tu bois beaucoup »  : Noël n’est PAS l’occasion de faire une retraite de yoga detox.
  14. T’être ruiné pour les cadeaux des gosses qui n’en ont rien à secouer et finissent par jouer avec le ruban par terre.
  15. Le bal de l’hypocrisie : embrasser les gens que tu supportes difficilement plus de trente minutes et glisser un « à l’année prochaine » faussement enjoué. 

Pas mal, hein ? Ca donnerait presque envie de rempiler pour 2022. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s